A/L

LA SPÉCIALITÉ CINÉMA


L’enseignement se déroule sur les deux années d’hypokhâgne et de khâgne, à raison de quatre heures hebdomadaires.

En première année, l’enseignement propose aux étudiants un large aperçu de l’histoire du 7e art, en particulier dans ses évolutions techniques, esthétiques et économiques. Par ailleurs, les étudiants découvrent les grandes théories et écrits critiques consacrés au cinéma. C’est à travers la confrontation aux grandes oeuvres cinématographiques que s’effectuent enseignement et formation aux travaux de dissertation et d’analyse filmique. Les élèves sont ainsi amenés, durant l’année, à réaliser de petits mémoires de recherche autour d’une oeuvre ou d’une thématique cinématographique.
Mais, le cinéma est aussi une pratique et les étudiants sont initiés, au cours de l’année, à la réalisation de courtes formes filmiques, en partenariat avec l’école du Fresnoy ou en utilisant les moyens techniques dont dispose le lycée Faidherbe.

ALOptionCinema ALOptionCinema2

En deuxième année, les étudiants préparent les épreuves spécifiques à chacun des deux concours (ENS Ulm et ENS LSH Lyon). Le programme est commun pour l’écrit et concerne une grande problématique esthétique (le corps cinématographié pour les années 2012 et 2013) et une problématique plus historique (Le cinéma soviétique des années vingt pour les années 2013 et 2014).
Les épreuves orales diffèrent de l’une à l’autre école : analyse filmique sur une oeuvre hors-programme à l’entrée de l’ENS-Ulm, analyse filmique sur une oeuvre du programme et exercice pratique (écriture, tournage ou montage) pour l’ENS-Lyon.
Ces options artistiques ont aussi pour vocation de préparer les élèves à la poursuite d’études universitaires en lettres et arts : de plus en plus d’universités regroupent, en effet, l’enseignement en licence en un seul bloc, lettres et arts du spectacle.
La formation acquise au cours de ces deux années constitue également une préparation d’excellence au concours d’entrée d’établissements relevant du ministère de la culture, comme l’Ecole nationale supérieure des métiers de l’image et du son (EX-FEMIS).


/ Études cinématographiques et audiovisuelles, première année (140 h)
Le programme de l’option “études cinématographiques et audiovisuelles” de première année de CPGE littéraire s’articule en deux grands ensembles (A et B) comprenant chacun deux modules.
Les enseignants organisent librement ces ensembles et leurs modules au cours de l’année.
L’enseignement ne comporte pas de programme limitatif, il est ouvert et généraliste. Il respecte l’équilibre proposé dans les modules entre les composantes théoriques et pratiques. Il intègre, en les hiérarchisant, tous les types d’oeuvres, de supports, de dispositifs dans les domaines artistiques du cinéma, de l’audiovisuel et du multimédia.
 

Ensemble A - Composante historique et socio-économique (60 heures)

Module 1 - Histoire et théorie du cinéma et de l’audiovisuel (environ 40 h)

  • Brève histoire de l’art de la représentation (images et sons).
  • Images fixes et images animées. Grandes écoles esthétiques, grands courants critiques.
  • Étude d’oeuvres représentatives de l’ensemble des supports et des genres du cinéma et de l’audiovisuel.


Module 2 - Économie du cinéma et de l’audiovisuel (environ 20 h)

  • Approche des systèmes industriels et commerciaux du cinéma et de l’audiovisuel. Les spécificités du système français.
  • Comparaison avec quelques autres systèmes dans le monde (notamment en Europe et aux USA).
  • Initiation au cadre juridique et institutionnel de la production et de la diffusion des images et des sons.



 

Ensemble B - Composante esthétique et application pratique (80 heures)

Module 1 - Maîtrise du langage et analyse d’image (environ 40 h)

    Maîtrise du langage :
  • acquisition des notions essentielles du langage cinématographique et audiovisuel, dans ses dimensions poétique, stylistique, sémantique.

Analyse de l’image :

  • analyses (sémiologique, sociologique, historique, etc.) des oeuvres.
  • approches différenciées des oeuvres : du fragment à l’oeuvre complète.


Module 2 - Réalisation-création (environ 40 h)

  • Semestre 1 : initiation à la prise de vues, à la prise de son, (exercices image et son)
  • Semestre 2 : initiation à l’écriture et au montage (réalisation de petites formes).



 

/ Le recrutement
La filière des classes préparatoires littéraires est ouverte aux meilleurs élèves issus des classes de Terminales Scientifiques (S), Littéraires (L) ou Economiques et Sociales (ES).
Les exigences que présentent les classes préparatoires requièrent des élèves polyvalents de bon niveau, aux connaissances solides, ayant de bons résultats en lycée et une grande capacité de travail.
Il n’est pas nécessaire d’avoir suivi une option cinéma en terminale même si cela est vivement recommandé.

 

/ Des écoles prestigieuses

  • 2007 : Un étudiant admis à l’Ecole Normale Supérieure LSH Lyon(trois étudiants inscrits)
  • 2008 : Un étudiant admissible, auditeur libre en Cinéma à l’ENS-LSH, une étudiante sous-admissible. (cinq étudiants inscrits).Le lycée est l’un des rares établissements où toutes les options du concours sont enseignées.
  • 2009 : Une étudiante admissible, Ulm, un étudiant sous-admissible. Deux étudiantes admissibles à la FEMIS.
  • 2010 : Une étudiante a été admise sur liste complémentaire (auditrice libre en Master) à l’ENS Paris. Sept étudiants ont été sous-admissibles à l’ENS Lyon. Deux anciens étudiants sont, en outre, devenus élèves de la FEMIS.Pour l’essentiel, les étudiants ont poursuivi leurs études dans les Universités  de Lyon II, Paris 7, Nancy, en Lettres ou Cinéma. Une étudiante continue sa scolarité en L3, sciences éco gestion, à l’Université Paris-Dauphine.
  • 2011 : Un étudiant admis en Master ENS ULM. Neuf étudiants ont été sous-admissibles aux ENS dont une admise à l’ESC REIMS et une à Sciences-Po Grenoble.
  • 2012 : Trois étudiants admissibles aux ENS, dont une admise à l’ENS ULM et un à l’ENS LYON ainsi qu’à l’EDHEC. Huit étudiants ont été sous-admissibles aux ENS. Une étudiante a intégré le CELSA, un Sciences-Po Lille et une dernière l’ESC Grenoble.

Pour l’essentiel, les étudiants poursuivent leurs études dans les Universités de Lille III, Paris 7 et Paris 3 en Lettres ou Cinéma.

 

/ Après la spécialité Cinéma
67 étudiants ont suivi la spécialité Cinéma au lycée Faidherbe depuis sa création (2007 - 2012) dont 56 issus d'hypokhâgne et 11 khûbes.





Résultats Concours ENS et autres
7
10%
Admissibilités ENS
3
4%
2 Admis ENS Lyon et 1 ENS Ulm
28
42%
Sous-admissibilités ENS dont 2 Masters ENS
4
-
EC + Ecricome
4
-
IEP (Sciences-Po)
4
-
FEMIS dont 1 admission
5
-
CELSA dont 2 admissions
1
-
BTS





Cursus Universitaire (situation 2012-2013, après L3)
1
-
Agrégation (en cours)
2
-
CAPES (en cours)
1
-
Professeur des Écoles
17
-
M2 (base 26 étudiants) + 1 doctorant
10
-
M1





Filière
19
43%
Cinéma + Arts
11
25%
Lettres
5
11%
Langues
6
14%
Droit, Sciences économiques, IEP (Sciences-Po).
3
7%
Sciences Humaines





Répartition géographique
22
50%
Paris + IDF
12
27%
Lille + Nord
5
5%
Lyon
8
18%
Autres régions.
14
32%
Séjour à l'étranger (Erasmus, etc.)