Association des Anciens Elèves de Faidherbe

Association reconnue d'utilité publique par décret du 15 février 1889

genfaid1p



Où sont passés les personnages célèbres
anciens élèves du Lycée Faidherbe ?

Roger APÉRY

Mathématicien (1916 - 1994) ; célèbre par sa constante, il a été fait Chevalier de l’Ordre National de la Légion d’honneur en 1970.

César BAGGIO

(1846 - 1893) Adjoint au Maire de Lille, délégué des Ecoles, officier de l'Instruction Publique. Il lègue 50 000 francs pour la création d'une école d'apprentissage qui deviendra le lycée technologique voisin du lycée Faidherbe.

Louis BLARINGHEM

Biologiste universitaire (1878 - 1958) ; membre de l'Académie des sciences, il fut l'un des premiers à enseigner la génétique mendélienne en France.

Emile BOLLAERT

(1890 - 1978) Préfet de la Haute-Marne (1929), des Vosges (1921) puis du Rhône (1934), il tint un rôle important dans la Résistance ; il fut Haut Commissaire de la République en Indochine (1947).

Jules BRETON

Ingénieur chimiste (1872 - 1940) ; il fut directeur des inventions intéressant la Défense Nationale (mise au point du char d'assaut) ; Ministre de l'Hygiène (1920), il se fit le rapporteur de nombreuses lois sociales.

François CHÂTELET

Philosophe français (1925 - 1985) ; fonde le département de philosophie de l'université de Vincennes et le Collège International de philosophie avec Michel Foucault et Gilles Deleuze

Alain DECAUX

(1925) Historien, homme de télévision et de radio, il est membre de l'Académie française et fut ministre de la Francophonie de 1988 à 1991.

Bracke-DESROUSSEAUX

(1861 - 1955) Fils d'Alexandre Desrousseaux, chansonnier et poète patoisant, Alexandre-Marie, dit Bracke, fut professeur de grec ancien et militant socialiste ; Il fut député de la Seine de 1912 à 1924, maire de Lille en 1928 et député du Nord de 1928 à 1936.

Guy DEBEYRE

(1911 - 1998) professeur de Droit, il fut recteur de l'Académie de Lille pendant dix-sept ans puis adjoint au Maire de Lille.

Jean DIEUDONNE

(1906 - 1992) Mathématicien, membre fondateur du groupe des BOURBAKI en 1935 ; grand prix de l'Académie des Sciences en 1944, il en deviendra membre en 1968.

Louis LOUCHEUR

(1872 - 1931) Polytechnicien et homme politique, il fut député et plusieurs fois ministre ; la loi Loucheur de 1928 favorisa la construction de logements dans une période de crise sociale.

Victor MEUREIN

(1818 - ?) Adjoint au Maire de Lille, titulaire de l'Ordre de la Légion d'Honneur.

Raphaël MISCHKIND

Né en 1920 dans une famille d'artistes, il ouvre en 1962 une galerie d'art à Lille ; il est expert auprès des douanes françaises.

Casimir MOURMANT

(1813 - ?) fut le dernier Maire de Wazemmes (rattaché à Lille en 1858)

Bruno MARIE-ROSE

(1965) Athlète, pratiquant le sprint, médaillé de bronze aux Jeux Olympiques de Barcelone.

Victor OLIVIER

Médecin

Emile OVIGNEUR

Ministre du Commerce (? - ?)

Auguste RICHEBÉ

Maire de Lille de 1852 à 1866.

Claudine RUGET

(1942) Ancienne élève de l'ENS, inspectrice générale de mathématiques.

Roger SALENGRO

(1890 - 1936) Homme politique, maire de Lille pendant plus de dix ans, député socialiste, il fut le Ministre de l'intérieur du Front populaire.

Pierre SWYNGHEDAW

Médecin ; précurseur des services de gériatrie

Pierre TILLIER

Fondateur de l'école Tillier

Général VANDAMME

(1770 - 1830) Général de Division, Comte d'Unsenbourg.

sans oublier

Louis Léon César Faidherbe né le 3 juin 1818 à Lille, mort le 28 septembre 1889 à Paris), militaire français et administrateur du Sénégal.
Polytechnicien et officier de l'artillerie et du génie à Metz en 1842, il servit en Algérie de 1842 à 1847, à la Guadeloupe de 1848 à 1849, et de nouveau en Algérie de 1849 à 1852. Il est affecté au Sénégal en 1852. Le 16 décembre 1854 il est nommé gouverneur de la colonie.

Gouverneur du Sénégal (1854 à 1861 - 1863 à 1865)

Il entreprit de pacifier le pays, repoussa les Toucouleurs à l'est du Haut-Sénégal (1855-1863), rejeta les Maures au nord et annexa le pays Ouolof (traité de mai 1858).
L'annexion du Cayor (1861-1865) permit de dégager la route reliant Saint-Louis à la péninsule du Cap-Vert.
Il s'intéressa aux dialectes locaux, aux coutumes et entreprit le développement économique, notamment le chemin de fer Dakar-Niger qui devient prospère.
En 1861, malade, il sollicite son retour en métropole. Il est alors colonel. Il reçoit le commandement de la subdivision de Sidi-bel-Abbès mais repart pour le Sénégal en 1863 qu'il quitte en 1865.
Avec peu de moyens il jeta les bases de la future Afrique occidentale française. Respectueux des coutumes indigènes, il étendit l'influence française très au-delà du Sénégal, travailla à développer l'économie locale et fut le créateur du port de Dakar. Il assuma pleinement son rôle de civilisateur. Promu général en 1863, on lui donna un commandement modeste en Algérie.

Retour en métropole

En 1867 il est général commandant la subdivision de Bône. En 1870 la déclaration de guerre le surprend à Lille, où il effectue un séjour de convalescence. Léon Gambetta le nomme général de division le 23 novembre et lui confie la tête de l'armée du Nord (45 000 hommes). Il chasse les Prussiens de plusieurs places, remporte les victoires de Pont-Noyelles et de Bapaume (1871).
Il fut ensuite élu député du Nord. Sénateur en 1879, il s'opposa au boulangisme. En 1880 il devint grand chancelier de la Légion d'Honneur.
Il dirigea aussi une mission scientifique en Égypte. Il laissa de nombreux travaux d'ethnographie et de géographie sur l'Afrique occidentale, ainsi qu'un Annuaire du Sénégal en quatre langues : français, ouolof, toucouleur et sarra-khollé.

 

d'après l'encyclopédie libre Wikipedia
en licence libre GNU

Louis Léon César Faidherbe

des statues du général (Lille et Bapaume)

timbre à l'effigie du général