Conférences

Sous le patronage de Patrick Wattellin, proviseur,
conf2
organisées en salle des conférences

Cycle 2020 - 2021
 

mercredi 18 novembre 2020
de 13h à 17h30

France et Afrique « La France et l’Afrique (1830-1962) »
Quatre conférences :

  • Lancelot Arzel (docteur en histoire, associé au Centre d’histoire de Sc-Po) :
    « De Libreville à Fort-Lamy, les Français en Afrique centrale  (v. 1850 aux années 1920) : occupations territoriales, exploitations et contestations de l'ordre colonial ».
  • Guillaume Vial (docteur en histoire, secrétaire de la Sfhom) :
    « D'un métissage singulier dans les comptoirs à la "Question des métis" dans l'empire colonial français d'Afrique occidentale ».
  • Françoise Blum (ingénieure de recherches, CNRS) :
    « A propos de la FEANF,  organisation étudiante panafricaine ».
  • Karine Ramondy (docteur en histoire, chercheuse associée à l’UMR Sirice Paris I Panthéon Sorbonne) :
    « Retour sur les indépendances de l’Afrique subsaharienne francophone ».

 

jeudi 12 novembre 2020
à 18h00


« Versailles après la Révolution :
les usages de Versailles de l’Empire à nos jours »


Versailles 1961

une conférence de Fabien OPPERMANN, inspecteur général de l’Éducation nationale en charge de l’histoire des arts ; ancien élève de l’École des Chartes et le l’Institut national du patrimoine.

Fabien Oppermann a consacré sa thèse d’école des Chartes à l’étude du château de Versailles au XXe siècle et a publié plusieurs ouvrages sur le sujet, dont "Le Versailles des Présidents" (Fayard, 2015).

 

mercredi 30 septembre 2020
à 19h00


« Conceptions du monde,
sciences et société dans la France et l’Angleterre au XVIIIe siècle. »


une conférence de Bernard MAITTE, professeur émérite, Université de Lille, fondateur et ancien directeur du Forum des sciences à Villeneuve d’Ascq, fondateur du Centre d’Histoire des Sciences et d’Épistémologie de l’Université de Lille.

A la fin du XVIIe siècle, trois systèmes du monde se combattent en Europe. Les conceptions aristotéliciennes perdent de plus en plus de terrain, les physiques de Descartes (qui postule un monde plein) et de Newton (un monde vide) s’affrontent. Les positions de Locke et de Malebranche conduisent à donner une importance nouvelle à tout ce qui a été oublié par « les grands systèmes ». Les arguments échangés sont d’ordre théologiques, philosophiques, mécaniques…; les expériences et prévisions effectuées passionnent non seulement les savants mais toute une catégorie d’oisifs. Les premiers rédigent livres ou articles des Encyclopédies, organisent des expériences publiques, tous, dans les salons, échangent les idées les plus folles. La Révolution française, voit la victoire d’un système de Newton revisité. Nous suivrons ces mutations en prenant comme fil conducteur les histoires des théories de la lumière et de l'astronomie.

Les derniers livres de Bernard Maitte sont :

  • Histoire de l’arc-en-ciel, Paris, Seuil, Science-Ouverte, 2005.
  • Histoire des cristaux, Paris, Hermann, 2014.
  • Une histoire de la lumière, de Platon au photon, Paris, Seuil, Science-Ouverte, 2015.
  • Une histoire des représentations du monde de Hésiode à Stephen Hawking, Ciel et Espace, 2020 (avec Robert Locqueneux).

 

Log in